Cinq mythes sur la traduction

La traduction est un métier banal, mais pourtant méconnu. La plupart des gens, qui n’ont jamais eu recours aux services d’un traducteur, se font une idée très vague de ce en quoi consiste ce travail et des compétences requises pour le faire. Certains mythes ont la vie dure, en voici quelques-uns.

1. Pour peu qu’on parle deux langues, on peut être traducteur

La qualité d’une traduction dépend de facteurs fondamentaux :

  • la précision
  • la fluidité

Ces deux facteurs exigent une grande rigueur d’esprit, la connaissance d’outils de recherche terminologique précis et parfois spécialisés ainsi qu’une excellente maîtrise de la langue cible (d’arrivée). Le traducteur doit savoir prendre de la distance avec le texte d’origine pour en restituer le sens exact dans une autre langue d’une façon aussi fluide que si le texte avait été directement écrit dans cette langue.

Tout traduire2. Un bon traducteur peut tout traduire

Cette perception ne tient absolument pas compte des particularités des différents domaines.

La rédaction de contrats est un métier en soi, pourquoi pas la traduction de contrats?

Écrire des messages publicitaires exige un talent bien particulier, les traduire également.

Les traducteurs techniques ont souvent fait des études dans le domaine dans lequel ils traduisent. Certains d’entre eux sont même ingénieurs.

La plupart des traducteurs acceptent des contrats dans différents domaines à condition que le texte ne soit pas trop technique. Les contrats qui requièrent des connaissances plus approfondies sont réservés à des traducteurs spécialisés.

3. Quand on connaît deux langues, on peut traduire dans les deux sens

La connaissance d’une langue comprend de nombreux aspects : la conversation, la compréhension et l’écriture, entre autres. Le traducteur possède et développe une excellente compréhension de la langue source avec laquelle il travaille. Cela ne signifie pas qu’il écrit très bien dans cette langue. Ce sont deux compétences différentes.

4. Seules les grandes agences peuvent offrir un service de traduction complet

 

Un service de traduction complet comprend :

  • l’extraction du texte à traduire
  • la recherche terminologique
  • la traduction
  • la révision comparative
  • le relecture
  • la mise au format du texte traduit

De nombreux traducteurs indépendants ou petits cabinets de traduction collaborent avec différents professionnels pour être en mesure d’offrir tous ces services, qui sont incontournables. Le suivi est en général plus serré et plus personnalisé que celui des grandes agences.

 

5. Pour traduire en marketing, il ne faut pas de compétence particulière

La traduction en marketing est particulièrement exigeante parce que le texte cible doit atteindre directement le consommateur, le toucher, l’émouvoir et le pousser à agir. Il s’agit de trouver le ton juste et le vocabulaire approprié. Cela demande un talent rédactionnel hors du commun.

En bref, les apparences peuvent être trompeuses et, comme dans bien des domaines, il vaut toujours mieux s’adresser à des professionnels, quel que soit le type de traduction dont vous avez besoin.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *