Vistaprint Canada

Pourquoi ne traduire que pour le Canada – suite

 Comme promis à la fin de notre premier article sur la question, voici quelques exemples de différences d’approche marketing entre la France et le Québec. La plupart des grandes entreprises de vente au détail font réaliser ou traduire leurs sites par deux équipes distinctes.

Microsoft garde le même concept, mais des images et des traducteurs différents.

Tout comme IBM et Apple. Il est d’ailleurs amusant de comparer les slogans.

VistaprintPar exemple, pour l’IPad Air 2, les Français disent : « Demain est entre vos mains », les Québécois : « Il y a du changement dans l’Air ».

Chez Vistaprint, en revanche, les deux sites n’ont guère que leur formant en commun.

Ce bref aperçu souligne simplement que, même si l’on parle la même langue, on ne réagit pas aux mêmes messages. C’est une question de culture et c’est la raison d’être de la localisation. Il ne suffit plus de traduire d’une langue à l’autre. Il faut s’adresser à un public précis.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *